Avis de Sélection pour devenir Pilote à Air Algérie



AIR ALGERIE, vous propose une formation de Pilote de Ligne. 


- Vous êtes de nationalité algérienne ;
- Vous êtes âgé entre 19 et 26 ans ;
- Vous êtes titulaire d’un Baccalauréat 2011 et postérieur de l’enseignement secondaire séries « Maths/Maths Technique/Sciences » + 2 années universitaires dans la filière ;
- Vous avez une moyenne supérieure ou égale à 12/20 au Baccalauréat pour l’ensemble des matières
(Maths+Physique+Anglais)/3 ;
- Vous êtes de bonne constitution physique ;
- Vous avez une bonne acuité visuelle (sans port de verres ou lentilles de correction) ;
- Vous avez une bonne maitrise de la langue anglaise ;


Envoyez nous les documents constitutifs de votre dossier de candidature dans l’ordre suivant :
 - Une pièce justifiant la nationalité algérienne ;
- Copie du relevé de note du baccalauréat ;
- Copies des pièces justifiant l’accomplissement de la deuxième année universitaire ;
- Copie d’une attestation justifiant d’un niveau de maitrise de langue anglaise (facultatif) ;


Les candidats remplissant les conditions citées plus haut sont invités à postuler 
au plus tard le Lundi 17 Août 2015 à 23H59 heure algérienne. 


Les candidats retenus après examen du dossier seront convoqués afin de passer le concours de présélection prévu   pour le 04 Septembre 2015 (sous réserve de changement de date).

Les candidats ayant réussi au concours subiront les tests CAE/OAA (Oxford Aviation Academy).



Important : 
- Les candidats ayant déjà subi les tests de sélection de CAE/OAA (Oxford Aviation Academy) moins de 12 mois auparavant  
ne peuvent pas repostuler. 
  •  Air Algerie
  •  Services
  •  Alger, Algérie
  •  Date d'expiration 17 Août
  •  150 postes ouverts
  •  Stagiaire / Etudiant
  •  TS Bac +2| Licence (LMD), Bac + 3| Master 1, Licence Bac + 4| Master 2, Ingéniorat, Bac + 5 | Magistère Bac + 7

Air Méditerranée intéresserait un entrepreneur algérien

La compagnie aérienne Air Méditerranée, placée en redressement judiciaire en janvier, intéresserait l’homme d’affaires algérien Ali Haddad, patron d’un groupe de BTP et du principal syndicat patronal du pays.

Selon Jeune Afrique du 28 juillet 2015, le dirigeant du groupe privé ETRHB et président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) « planche sur une prise de participation » dans la compagnie française : il aurait demandé à un cabinet d’audit d’expertiser les comptes d’Air Méditerranée, « en vue d’une entrée dans son capital à hauteur de 49% ». Aucune confirmation officielle, mais l’idée a du sens : la compagnie se présente comme une spécialiste dans la desserte du bassin méditerranéen, et elle dessert déjà les aéroports d’Alger, Oran et Chlef.

Dans un communiqué du 13 janvier 2014, Air Méditerranée expliquait s’être mise « sous la protection du Tribunal de Commerce » de Tarbes, le redressement judiciaire lui permettant de garantir la continuation de son programme de vols tant sur ses vols réguliers que sur ses vols charter, et ainsi de maintenir ses emplois. Au mois de juin, ce même tribunal lui avait accordé une extension de six mois pour trouver un repreneur, considérant que son programme de vol estival était suffisant pour générer une trésorerie suffisante (elle avait même ajouté des vols supplémentaires vers l’Algérie et le Maroc). Et aucun tour-opérateur, son marché principal, n’avait annulé ses engagements.

Le « difficile contexte du marché et du transport aérien français » n’avait pas permis à Air Méditerranée « d’assainir suffisamment rapidement sa situation financière, malgré les bons résultats enregistrés sur les derniers exercices ». La compagnie doit donc trouver un repreneur d’ici le mois de janvier 2016, pour « conforter » son développement. D’autant qu’elle assure que sa stratégie d’adaptation au marché, qui a notamment repositionné son activité de compagnie charter vers une activité de compagnie régulière, a porté ses fruits : l’activité de vols réguliers « a atteint le seuil de rentabilité et la compagnie enregistre des comptes à l’équilibre », déclarait-elle en janvier.

http://ift.tt/1U5SZIZ

This entry passed through the Full-Text RSS service - if this is your content and you're reading it on someone else's site, please read the FAQ at http://ift.tt/jcXqJW.



Aigle Azur : Dakar, Sal et Faro au programme d’hiver

La compagnie aérienne Aigle Azur a dévoilé trois nouvelles liaisons pour la prochaine saison hivernale : Dakar au Sénégal sera proposée au départ de Marseille et Sal au Cap Vert disposera d’une ligne depuis Paris, tandis que la ligne CDG – Faro sera opérée deux fois par semaine. Les routes existantes vers l’Algérie seront renforcées.

Aigle Azur a annoncé le 21 juillet 2015 le lancement cet hiver de sa première liaison vers Dakar au Sénégal au départ de l’aéroport de Marseille-Provence, avec des vols lundi et samedi. Elle sera en concurrence directe sur cette route avec Air Méditerranée (le vendredi à partir de janvier), l’aéroport Sedar Senghor étant également desservi par exemple depuis Paris par Air France et Corsair International.

Dans les îles du Cap Vert, l’aéroport de Sal-Amilcar Cabral sera aussi une nouveauté dans le programme de vol d’Aigle Azur : il sera desservi depuis Paris-Charles de Gaulle tous les samedis, en concurrence avec TACV Cabo Verde, XL Airways et la low cost Transavia (au départ d’Orly pour cette dernière).

Au Portugal, la route Paris-Orly – Faro sera opérée cet hiver avec des départs jeudi et dimanche (le samedi cet été), face aux low cost easyJet, Transavia et Vueling. Aigle Azur va en outre renforcer l’axe Orly – Lisbonne avec 12 vols par semaine au lieu de sept, en concurrence avec Air France, easyJet, TAP Portugal, Transavia et Vueling.

Enfin en Algérie, terrain de prédilection d’Aigle Azur, deux fréquences supplémentaires entre Paris et Oran seront opérées depuis l’aéroport Charles de Gaulle, d’où partira également l’une des cinq rotations entre Paris et Alger. La capitale algérienne gagnera deux fréquences supplémentaires depuis Lyon et une depuis Lille.

« A travers ces nouveautés, qui seront disponibles à la vente dans les jours à venir pour des ouvertures de lignes dès fin octobre et mi-décembre, Aigle Azur montre qu’elle est résolument tournée vers l’avenir et confirme sa volonté de poursuivre son développement et ses investissements afin d’accroître toujours plus les options de voyages proposées à ses passagers », explique la compagnie dans son communiqué. Les nouvelles liaisons vers Dakar et Sal sont « en cohérence avec sa stratégie de développement moyen-courrier et avec sa volonté d’étendre son réseau sur le marché africain », où elle desservira cet hiver Bamako trois fois par semaine. Aigle Azur est déjà présente sur 27 destinations prisées, desservies par 300 vols par semaine.

http://ift.tt/1MnFbYW

This entry passed through the Full-Text RSS service - if this is your content and you're reading it on someone else's site, please read the FAQ at http://ift.tt/jcXqJW.



Panne technique dans un avion d'Air Algérie

Un problème technique est survenu sur un avion d'Air Algérie devant relier vendredi dernier, Bruxelles à Alger avec à son bord 168 passagers, a-t-on appris auprès de la chargée de la communication à Air Algérie, Mounia Bertouche. 

Une équipe a été dépêchée d'Alger pour réparer la panne. Cette équipe a travaillé toute la nuit, les passagers ont été pris en charge en termes d'hébergement et de transport, a précisé Mme Bertouche. La panne réparée, les passagers ont embarqué samedi, toutefois le commandant de bord a constaté que le problème n'a pas totalement été résolu. Il a préféré, par mesure de sécurité, débarquer les passagers et a demandé un autre avion d'Alger, a-t-elle ajouté affirmant qu'un avion a été dépêché samedi à 15h pour le rapatriement des 168 passagers.